Saw

Affiche Saw
Réalisé par James Wan
Pays de production U.S.A.
Année 2004
Durée
Musique Charlie Clouser
Genre Epouvante-horreur, Thriller
Distributeur Metropolitan FilmExport
Acteurs Danny Glover, Cary Elwes, Ken Leung, Leigh Whannell, Dina Meyer
N° cinéfeuilles 499
Bande annonce

Critique

"Saw, c'est la scie, en anglais. Et le film éponyme réussit bien à scier les nerfs du spectateur... L'ambiance est glauque à souhait: deux hommes, qui ne se connaissent pas, se réveillent quelque part - ils ne savent pas où -, dans une vaste salle de bains-douches-WC décrépite et crasseuse. Ils se font face sans pouvoir se toucher, enchaînés à de gros tuyaux; entre eux, le cadavre d'un suicidé tenant d'une main un revolver, de l'autre un petit magnétophone.

Difficilement revenus de leur stupéfaction, Adam et Lawrence trouvent chacun une enveloppe contenant une mini-cassette; parvenant à attraper l'enregistreur, ils les écoutent et prennent connaissance d'une consigne monstrueuse: l'un doit tuer l'autre dans un délai de huit heures, sous peine d'être abattus tous les deux.

Il apparaît qu'ils sont les victimes d'un sadique psychopathe qui a déjà plusieurs morts sur la conscience, mais indirectement: il place ses proies dans une situation sans issue, qui les condamne à tuer pour sauver leur vie. Par exemple, ce diabolique maître du jeu enserre la tête d'une jeune femme dans une sorte de casque verrouillé qui lui broiera le crâne si elle ne se sert pas de la clef du cadenas contenue dans l'estomac d'un prétendu cadavre qui, lorsqu'elle se résout à l'éventrer, s'avère être encore vivant...

Deux policiers sont aux trousses de ce personnage tordu, qui réussit à les semer: l'un des deux est tué par un piège diabolique; l'autre, rescapé de justesse, est viré de la police et traque obsessionnellement le mystérieux manipulateur.

On peut éprouver un malaise face à l'imagination perverse des scénaristes, qui se délectent à titiller les nerfs du spectateur. Réalisé avec des moyens relativement modestes, SAW est un peu dans la ligne de CUBE. Comme le dit Leigh Whannell, co-scénariste et acteur, ""le film n'est pas gore, mais il est psychiquement très impliquant... Qu'êtes-vous prêts à faire pour sauver votre vie? Y compris aux dépens de quelqu'un qui ne vous a rien fait?""

Attendons SAW 2: on verra si les qualités de James Wan tiennent le coup."

Daniel Grivel