Elektra

Affiche Elektra
Réalisé par Rob Bowman
Pays de production U.S.A.
Année 2004
Durée
Musique Christophe Beck
Genre Action, Fantastique
Distributeur Twentieth Century Fox France
Acteurs Jennifer Garner, Goran Visnjic, Terence Stamp, Will Yun Lee, Cary-Hiroyuki Tagawa
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 498
Bande annonce

Critique

Le cinéma hollywoodien est-il à court d'idées? Les scénaristes n'ont-ils vraiment plus d'autres ressources que de puiser dans l'univers des ""comics"" ou des héros plus grands que nature? Sont-ils à ce point démunis qu'ils se trouvent obligés de "ressusciter" la légendaire tueuse Elektra, pourtant proprement exécutée dans DAREDEVIL, précédent clonage sorti tout droit aussi d'une bande dessinée des années 60 (et des éditions Marval)?

Elektra cherche à nous faire accroire qu'on va assister à une nouvelle lutte - venue du tréfonds des temps archaïques - entre le Bien et le Mal. Dans le détail, rien ne nous sera épargné des nombreux combats d'arts martiaux où volent épées ou poignards, flèches ou bâtons, où se volatilisent en fumée jaunâtre tous les criminels du film (qui, soit dit en passant, ont plutôt des traits asiatiques!), et où le spectateur, submergé par tant de violence, ne trouve pas la plus petite satisfaction d'ordre esthétique. Qu'on est donc loin des beaux moments des films d'Ang Lee ou de Zhang Yimou!

Inutile de se perdre dans les méandres d'une intrigue laborieuse qui donne la part belle à une tueuse à gages, Elektra (Jennifer Garner), qui se rachètera en sauvant Mark Miller (Goran Visnjic) et sa fille Abby (Kirsten Prout), deux personnages qu'elle était censée éliminer. Histoire simpliste, Elektra est de plus encombrée de multiples flash-back renvoyant aux inévitables traumatismes subis par l'héroïne durant son enfance et auxquels on ne croit guère.

Tout au long de ce drame fantastique Jennifer Garner fait preuve d'une étonnante forme physique, tandis que les autres protagonistes s'efforcent de sauver leur peau. Mention spéciale tout de même à Terence Stamp, dans le rôle de l'aveugle Stick, "senseï" et mentor un peu absurde d'Elektra. Pour le reste il n'y a vraiment rien à ramener de ce voyage au pays des ninjas.

Antoine Rochat

Appréciations

Nom Notes
Antoine Rochat 6
Daniel Grivel 8