Indestructibles (Les)

Affiche Indestructibles (Les)
Réalisé par Brad Bird
Pays de production U.S.A.
Année 2004
Durée
Musique Michael Giacchino
Genre Animation, Comédie, Action, Famille
Distributeur Buena Vista International
Acteurs Samuel L. Jackson, Jason Lee, Holly Hunter, Brad Bird, Craig T. Nelson
Age légal 7 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 493
Bande annonce

Critique

"Je vois d'abord LES INDESTRUCTIBLES comme l'histoire d'une famille dont chaque membre apprend à rééquilibrer sa vie personnelle et l'amour qu'il porte aux autres. C'est aussi une comédie de super-héros qui découvrent leur côté humain. Brad Bird, scénariste et réalisateur de ce nouveau dessin animé, n'a pas ménagé ses efforts. LES INDESTRUCTIBLES est le premier film d'animation totalement numérisé, et le résultat est à la hauteur des attentes. Les étapes de fabrication passent par le dessin, puis une forme primaire d'animation, les animatiques, à partir desquels, les cinéastes peuvent affiner les séquences et les animer de façon définitive. On peut être conquis par cette première expérience de long métrage. Les personnages bougent presque naturellement, leurs expressions sont subtiles et très mobiles, il faut voir onduler les cheveux de la créatrice de mode!

L'histoire puise dans les ingrédients du genre. Son originalité est d'avoir choisi une famille pour protagonistes, famille qui remet en question ses propres pouvoirs avec un regard pertinent, et qui, par-dessus tout, cherche à sauver son unité. Bob Parr a été le plus grand super-héros du monde, mais il s'est rangé pour fonder une famille avec la super-héroïne Elastigirl. Ils vivent sagement avec leurs deux enfants et font de leur mieux pour cacher leurs pouvoirs. Mais pour Bob, c'est vraiment difficile. Finalement renvoyé de son entreprise, il accepte un travail grâce auquel il va pouvoir réutiliser ses vraies compétences.

Séduisant et vif, LES INDESTRUCTIBLES est un film tout public, mais attention, grand nombre de ses clins d'œil et de ses références échapperont aux enfants. Les super-héros luttent avec bonheur contre ""les forces du mal"" (sic). Mais en même temps, l'autocritique à laquelle ils se livrent laisse entendre que dans la vie, l'héroïsme ne se construit pas sur des actions exceptionnelles. C'est chaque jour, dans le geste le plus insignifiant, qu'il enfonce ses vraies racines.

La fin de l'histoire laisse la porte ouverte à de nouvelles aventures. Quelles que soient ses qualités, ce film reste une production destinée à enrichir ses concepteurs. C'est son mauvais côté. Il devrait arriver avec ses produits dérivés, et les épisodes suivants aide-ront à écouler les invendus. Les parents n'ont qu'à bien se tenir!"

Geneviève Praplan