Un crime dans la tête

Affiche Un crime dans la tête
Réalisé par Jonathan Demme
Pays de production U.S.A.
Année 2004
Durée
Musique Rachel Portman
Genre Thriller, Drame
Distributeur United International Pictures (UIP)
Acteurs Jon Voight, Denzel Washington, Liev Schreiber, Laurent Lafitte, Kimberly Elise
Age légal 14 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 491
Bande annonce

Critique

"Le major Bennett Marco raconte à un groupe de boy-scouts comment, durant la Guerre du Golfe, son peloton a été sauvé d'une embuscade dans le désert koweïtien grâce à l'héroïsme du sergent Raymond Shaw. Aujourd'hui ce dernier est devenu un politicien qui, avec l'aide de sa mère (sénatrice et conservatrice), sera bientôt désigné à la vice-présidence. Mais il y a quelque chose qui cloche...

Poursuivi par des visions horribles et alerté par la mort suspecte de plusieurs membres de son ancien peloton, Marco en vient à croire que lui et ses hommes ont subi un lavage de cerveau lors de leur mission au Koweït, et que Shaw ne serait pas le héros que l'on croit. Par ailleurs, les accointances de la mère du candidat avec la puissante compagnie Manchurian Global s'avèrent plus qu'inquiétantes.

En s'attaquant au remake du classique éponyme de 1962 réalisé par John Frankenheimer, Jonathan Demme et ses scénaristes ont dû en réactualiser les thèmes, puisque le film original se situait en pleine guerre froide. Ici, le ""péril communiste"" est astucieusement remplacé par la menace que pose la puissance des grandes entreprises américaines portées sur la corruption du pouvoir politique. Moins insolite que son prédécesseur, le film de Demme joue davantage la carte du suspense paranoïaque en misant surtout sur le point de vue du personnage du major Marco, qui cherche à élucider le mystère au cœur du récit, et un peu moins sur la relation trouble entre Raymond Shaw et sa mère machiavélique. Les auteurs contrôlent habilement les nombreuses intrications de l'intrigue, même si celle-ci s'avère parfois un peu alambiquée dans sa construction. Chose certaine, on a avantage à suivre attentivement le récit pour ne pas risquer de s'y perdre en chemin. Heureusement la maîtrise technique et esthétique de Demme ne se dément jamais, ce qui contribue beaucoup à captiver l'attention du spectateur et à le garder en état d'alerte. Une musique inquiétante à souhait et une distribution de classe (Meryl Streep est particulièrement remarquable) viennent compléter la réussite de ce thriller de politique-fiction sophistiqué."

Ancien membre