Ne dis rien

Affiche Ne dis rien
Réalisé par Icíar Bollaín
Pays de production Espagne
Année 2004
Durée
Musique Alberto Iglesias
Genre Drame
Distributeur Haut et Court
Acteurs Luis Tosar, Rosa María Sardá, Laia Marull, Candela Peña, Kiti Manver
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 488
Bande annonce

Critique

Troisième long métrage de la réalisatrice (et actrice) espagnole Iciar Bollain, NE DIS RIEN est un film qui dit - au contraire - beaucoup de choses. La cinéaste n'a pas hésité à aborder un sujet difficile, celui de la violence conjugale. Elle le fait avec réalisme et intelligence, s'attachant avant tout à montrer quelles peuvent être, pour une femme, les séquelles psychologiques de la violence masculine.

Pilar, jeune femme victime depuis des années de la brutalité de son mari Antonio, décide un soir de quitter le domicile conjugal, emmenant avec elle son fils Juan. Elle trouve refuge chez sa sœur cadette Ana, mais Antonio cherchera par tous les moyens à la reconquérir. Faisant fi des conseils que lui donne son entourage, elle se laissera finalement convaincre de reprendre la vie commune. Mais en dépit d'une thérapie de groupe qu'il entreprend volontairement, Antonio retombera dans ses travers. Entre-temps Pilar aura trouvé quelques autres points de repère (d'ordre professionnel et artistique) qui lui permettront de mieux vivre.

Un tel résumé peut paraître banal. Ce qui ne l'est pas du tout, c'est le ton extrêmement juste, fait de précision dans l'observation et l'analyse, que la cinéaste a choisi pour accompagner Pilar et Antonio. Les deux personnages sont à la fois victimes - leur passé et leurs origines familiales pèsent lourd - et responsables - inconsciemment - de ce qui leur arrive. Deux êtres attachants, qui chercheront longtemps à éviter la rupture, sans y parvenir. Parallèlement à la description de ce grave conflit, le film amorce aussi une réflexion plus générale sur le mariage et les contraintes sociales qui y sont liées, à travers deux générations de femmes qui s'opposent (Pilar et Ana d'une part, leur mère de l'autre).

NE DIS RIEN est un film de facture très classique, parfaitement maîtrisé. Iciar Bollain a su éviter toute caricature et tout réquisitoire, toute émotion facile, toute volonté de démonstration. L'interprétation remarquable de Laia Marull et de Luis Tosar, faite de retenue et de sensibilité, est sans doute aussi à l'origine du grand succès que ce film a remporté en Espagne.

Antoine Rochat