Deux frères

Affiche Deux frères
Réalisé par Jean-Jacques Annaud
Pays de production Grande-Bretagne, France
Année 2004
Durée
Musique Stephen Warbeck
Genre Aventure, Drame, Famille
Distributeur Pathé Distribution
Acteurs Guy Pearce, Philippine Leroy-Beaulieu, Moussa Maaskri, Jean-Claude Dreyfus, Freddie Highmore
Age légal 7 ans
Age suggéré 10 ans
N° cinéfeuilles 479
Bande annonce

Critique

Les deux héros du dernier film de Jean-Jacques Annaud sont de jeunes tigres: des frères dont on va suivre les aventures, parfois drôles et souvent dramatiques.

Seize ans après L'OURS, le réalisateur renoue avec l'univers animal et situe cette histoire de félins dans les ruines d'un temple au cœur de la jungle indochinoise. Cette région, proche du site d'Angkor, est, dans les années 1920, sous le protectorat français. Une famille de tigres est confrontée à un grand chasseur de fauves qui est également un pilleur d'antiquités khmères. Dès lors, difficile aux félins d'échapper à la sagacité des indigènes et du chasseur. Survivent les deux petits tigres qui aboutiront, l'un dans un cirque, sous le nom de Koumal, l'autre, baptisé Sangha, comme animal de compagnie du fils de l'administrateur colonial français. Après plusieurs années et bien des tribulations, nos deux tigres se retrouvent face à face dans une arène...

Le cadre est fascinant: les ruines des temples d'Angkor, vestiges des capitales successives de l'Empire khmère, sont le décor naturel grandiose du film. Par ailleurs, ce site est le théâtre de pillages: la population indigène y côtoie des Européens dans le seul intérêt d'un commerce de statues sacrées ou de trophées d'animaux exotiques. Fascinant aussi est le tour de force de faire jouer, devant la caméra, une trentaine de fauves (les ""acteurs"" principaux et leurs doublures). Jean-Jacques Annaud s'est adjoint les services d'un dompteur réputé.

Les images sont belles. Les tigres émeuvent. Leur regard, à la fois intense et profond, parfois tendre ou triste, contraste avec celui cupide et méchant des humains! Les histoires du film, reflets d'une société coloniale capricieuse et dispendieuse, sont bien emballées. Le respect méticuleux que l'équipe de tournage a témoigné envers ce site prodigieux est réel. Pourtant si la trame de cette fable a une valeur documentaire, il est difficile de faire abstraction de la réalité pour nos adorables héros à quatre pattes: ils sont des ""acteurs"" qui ont appris leur rôle, leurs promenades sont circonscrites, et leur vie se passe sous le contrôle d'un dompteur. Ceci dit, la magie du film consiste peut-être à réveiller notre fibre écologique ainsi que le respect envers la Création!

Ancien membre

Appréciations

Nom Notes
Georges Blanc 13
Geneviève Praplan 9
Anne-Béatrice Schwab 14
Ancien membre 14