Pour le meilleur et pour le rire

Affiche Pour le meilleur et pour le rire
Réalisé par Shawn Levy
Pays de production U.S.A.
Année 2002
Durée
Musique Christophe Beck, Michelle Branch
Genre Comédie, Romance
Distributeur UFD
Acteurs Ashton Kutcher, Brittany Murphy, Christian Kane, David Moscow, Monet Mazur
N° cinéfeuilles 463
Bande annonce

Critique

"Cette comédie qui arrive sur les écrans romands de l'été est un exemple, dans la mesure où l'on apprend aussi en voyant ce qu'il ne faut pas faire. A peu près tout dans ce film est raté, au point qu'on se demande: le réalisateur et son scénariste Sam Harper avaient-ils une ambition? ""Il y a quinze ans, mon épouse et moi sommes partis en voyage de noces en Italie. Les disputes ont commencé le premier jour et se sont poursuivies un mois durant. Nous n'avons jamais pris le temps de savourer le romantisme et la beauté de ce pays. Plus tard, en racontant nos mésaventures à nos amis, nous nous sommes rendus compte que la plupart des couples, au lendemain de leur mariage, se sont posé la même question: ai-je fait le bon choix?""

Tout le récit de POUR LE MEILLEUR ET POUR LE RIRE se trouve dans cette expérience vécue. C'est un bon sujet: les difficultés et les doutes d'un couple qui fait ses débuts dans la vie à deux, se trouvent décuplées par les aléas du voyage. Bon sujet, oui, qui pourrait donner un film intéressant. On en est loin avec cette comédie du plus bas niveau hollywoodien, qui saute de cliché en cliché. La famille est riche, donc arrogante et méprisante. Les ressources financières du gendre sont modestes, donc il est mal élevé et peu instruit. Le voyage se passe dans les paysages des Alpes, il y a de la neige alors que tout laissait croire que c'était l'été. Venise qui ne possède qu'une Place Saint-Marc et un Pont des Soupirs se noie dans les pigeons. Tout cela est ordonné dans un style soap opera. L'humour qui doit y mettre de la couleur est du genre paroi d'hôtel qui s'effondre. Quant à l'amour, censé battre comme le cœur du sujet, rien ne permet de le prendre au sérieux. C'est bien le comble!"

Geneviève Praplan