Carandiru

Affiche Carandiru
Réalisé par Hector Babenco
Pays de production Brésil
Année 2003
Durée
Musique André Abujamra
Genre Drame
Distributeur Columbia TriStar Films
Acteurs Luiz Carlos Vasconcelos, Milton Gonçalves, Ivan de Almeida, Ailton Graça, Caio Blat
N° cinéfeuilles 460
Bande annonce (Allociné)

Critique

"Carandiru c'est le nom de la plus grande prison d'Amérique du Sud, à Sao Paulo. Dans les années 90 elle est surpeuplée: prévue pour accueillir 4'000 prisonniers, elle abrite dans des cellules décrépies plus de 7'000 taulards. Un médecin est chargé de mener une campagne de prévention contre le sida. Il s'y lance en se débrouillant avec les moyens du bord, se fiant à son instinct et découvrant ainsi le monde des détenus, un monde régi par les brutales lois du ""milieu"". Peu à peu il gagnera le respect des prisonniers, partageant avec eux une partie de leurs secrets, et le spectateur se découvrira lié affectivement - paradoxalement puisqu'il s'agit de criminels, de dealers, de violeurs et de crapules en tous genres - à une bonne douzaine de ces hommes tous condamnés à de lourdes peines. A travers le regard du médecin de la prison c'est toute la tragédie sociale du Brésil qui apparaît. Une tragédie qui prendra la forme d'une mutinerie, le 2 octobre 1992: plus de 100 détenus de Carandiru perdront la vie lors de l'intervention de la police et de l'armée appelées en renfort pour rétablir l'ordre. La première partie de ce film ultra-violent sur le monde carcéral est sans doute meilleure que la fin, tout entière consacrée à la violente et sanglante répression policière. Avec CARANDIRU, Hector Babenco fait un terrible constat (est-ce pour lui une image de la violence du monde ou de son pays?), tout en peignant aussi des portraits émouvants, avec des touches d'humour. Un tableau qui reste tout de même terrifiant."

Antoine Rochat