Self Control

Affiche Self Control
Réalisé par Peter Segal
Pays de production U.S.A.
Année 2003
Durée
Musique Teddy Castellucci
Genre Comédie
Distributeur Columbia TriStar Films
Acteurs Marisa Tomei, Luis Guzman, Jack Nicholson, Adam Sandler, Heather Graham
Age légal 12 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 459
Bande annonce

Critique

Excellents acteurs pour cette comédie sur l'inhibition. John Turturro fait merveille en arrière-plan, personnage d'une dangereuse impulsivité. Mais l'essentiel de la partition se joue entre le Dr Rydell et Dave. Dans le rôle du second, Adam Sandler reprend le costume de l'amoureux inhibé qu'il portait déjà dans PUNCH-DRUNK LOVE de Paul T. Anderson. Dans le rôle du premier, on retrouve la facette la plus cabotine de Jack Nicholson qui réussit à faire rire dans ses exagérations. Du coup, ce formidable comédien n'est pas aussi attachant que dans MONSIEUR SCHMIDT d'Alexandre Payne, ni aussi bouleversant que dans LA PROMESSE de Sean Penn.

ANGER MANAGEMENT raconte les aventures de Dave, homme d'une trentaine d'années, inhibé depuis toujours. Il n'a encore jamais osé embrasser sa fiancée, et encore moins lui proposer le mariage, lorsqu'un stupide malentendu le fait condamner pour délit de violence. Violent, lui? Il ne ferait pas de mal à une mouche. Il y a deux sortes de colériques, lui explique le Dr Rydell. Le saute-en-l'air et le colérique rentré qui explose quand on ne s'y attend pas. Voilà donc les deux hommes liés par une thérapie qui ne sera pas avare en rebondissements.

La psychologie, dans ce genre de film, n'est évidemment pas la source d'une réflexion bénéfique. Les traits sont épais et les clichés nombreux. Certes, quelques séquences prêtent franchement à rire, comme celle où les deux hommes s'exercent à chanter un air de la comédie musicale West Side Story. Mais plus le temps passe, plus la galéjade devient pesante. Ni la bonne facture du film, ni la qualité de ses comédiens ne parviennent à l'alléger.

Geneviève Praplan