Bon voyage

Affiche Bon voyage
Réalisé par Jean-Paul Rappeneau
Pays de production France
Année 2003
Durée
Musique Gabriel Yared
Genre Comédie, Drame
Acteurs Gérard Depardieu, Gregori Derangère, Yvan Attal, Virginie Ledoyen, Isabelle Adjani
Age légal 10 ans
Age suggéré 14 ans
N° cinéfeuilles 458
Bande annonce

Critique

"Pour les gens de la génération de Jean-Paul Rappeneau qui ont vécu dans leur enfance les années sombres de la Guerre 39-45, ce film fait figure de souvenir nostalgique. En juin 1940, quand la Wehrmacht envahit la France dont l'armée est en fuite, le gouvernement de Paul Reynaud, les députés et les sénateurs, les journalistes et tout le gotha parisien se réfugient à Bordeaux dans la pagaille qu'on imagine. Le tragique rejoint le burlesque, surtout avec le recul. Ces quelques jours de débâcle servent de toile de fond au récit de pure fiction qu'ont imaginé Rappeneau et son scénariste Patrick Modiano.

Ce mélange de ton est un peu la force et la faiblesse de cette œuvre. Dans son premier film LA VIE DE CHÂTEAU, le cinéaste qui abordait aussi la marge de l'Histoire avait choisi la pure comédie. Aujourd'hui on sent que l'évocation de ces événements font resurgir des souvenirs fortement enracinés en lui. Ainsi la romance qu'il développe et qui prend le pas sur l'Histoire réelle apparaît un peu futile, invraisemblable et quelque part à côté de l'essentiel. Elle aborde pourtant un tas de thèmes intéressants et repose sur plusieurs faits réels regroupés ici. Tous les éléments sont réunis et pourtant la mayonnaise ne prend pas, malgré de bons acteurs et un Gérard Depardieu en ministre qui, à lui seul, vaut le déplacement.



Maurice Terrail





L'habituel succès populaire n'est pas au rendez-vous, et pourtant, tous les ingrédients nécessaires sont là. Reconstitution méticuleuse, costumes seyants, distribution éblouissante (oublions Adjani, dont la bouche évoque une ""silicone vallée"" et dont le front lifté est charitablement voilé par une large frange de cheveux...), mise en scène à grand spectacle, plans généraux où ça bouge dans tous les coins, quelques répliques qui font mouche - mais les moyens considérables mis en oeuvre reviennent à tirer au canon contre des moineaux.



Daniel Grivel"

Ancien membre