Après la vie

Réalisé par Lucas Belvaux
Pays de production France, Belgique
Année 2001
Durée
Musique Riccardo Del Fra
Genre Drame
Distributeur agorafilms
Acteurs Dominique Blanc, Gilbert Melki, Lucas Belvaux, Ornella Muti, Catherine Frot
Age légal 16 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 450
Bande annonce (Allociné)

Critique

Le dernier volet est éprouvant, davantage drame que mélo, il s'attache essentiellement à dresser le portrait de Pascal Manise, le policier, et de son épouse Agnès. Ce flic qui nous paraissait un vrai ripoux dans le premier film, qui s'humanise dans le deuxième, devient un personnage intéressant et déchiré. Sa femme (Dominique Blanc) est morphinomane depuis qu'ils se connaissent. Pour survivre, le couple s'est isolé et le mari ferme les yeux sur les activités du trafiquant qui, en échange, lui fournit la drogue dont Agnès ne peut plus se passer.

La détresse et l'enfer que vit une morphinomane sont décrits avec un réalisme d'autant plus dur que Dominique Blanc parvient à être convaincante dans ce rôle difficile. Elle jette les autres personnages dans l'ombre et tire la couverture à elle.

Nous avons écrit que cette trilogie est un seul et même film dont les éléments et les personnages se recoupent. C'est vrai pour une part, car il faudrait voir les trois pour porter un jugement, mais c'est aussi faux, car chacun des volets a sa réalité propre et un style que commande le regard différent porté par Lucas Belvaux sur cet échantillon compliqué d'humanité, pris sur le vif dans les beaux décors de l'Isère et de Grenoble. Mais comme ces destinées ne sont pas du même intérêt, les trois films sont eux aussi inégaux.

Maurice Terrail

Appréciations

Nom Notes
Maurice Terrail 11
Geneviève Praplan 12