Créance de sang

Affiche Créance de sang
Réalisé par Clint Eastwood
Pays de production U.S.A.
Année 2002
Durée
Musique Lennie Niehaus
Genre Thriller
Distributeur Warner Bros. France
Acteurs Clint Eastwood, James Corden, Jeff Daniels, Wanda De Jesus, Tina Lifford
Age légal 14 ans
Age suggéré 16 ans
N° cinéfeuilles 447
Bande annonce

Critique

"Une fois de plus, Clint Eastwood rend une copie originale, dont les audaces passent d'autant mieux que l'esthétique est soignée et que le suspense court de bout en bout. Mais sans doute aurait-il pu griller une ou deux bonnes cartouches de plus!

Terry McCaleb, un ""profiler"" légendaire du FBI, traque un tueur en série. Crime après crime, celui-ci le nargue en signant ses forfaits avec des messages codés écrits avec le sang de ses victimes. Un jour qu'il est sur le point de le saisir, McCaleb s'effrondre: son cœur n'a pas supporté la folle course-poursuite qui a duré plusieurs minutes. L'histoire reprend deux ans plus tard: Terry est à la retraite et vient de subir une greffe du cœur. Il coule des jours paisibles sur un bateau amarré dans le port de San Diego. Les agissements du tueur ont cessé: a-t-il été mis hors d'état de nuire par les coups de feu que McCaleb en plein infarctus est parvenu à tirer?

Un jour, une jeune femme monte à bord du bateau et le supplie de retrouver le meurtrier de sa sœur Gloria. Il refuse tout d'abord, puis, pris de remords, finit par céder. C'est que Graciela lui a révélé que le nouveau cœur qui bat dans sa poitrine... est celui de Gloria. Honorant sa ""créance de sang"", Terry accepte de mener son enquête en indépendant, poussé jour après jour aux limites de ses capacités physiques chancelantes.

Les qualités formelles du film - en particulier l'image aux tons délicieusement blafards - donnent au personnage central une présence granitique et au film un contour presque classique. Car Clint Eastwood sculpte film après film un style cinématographique original, dont la caractéristique est d'être aussi marginal que les personnages qu'il incarne. A l'inverse des frénésies fluides et tonitruantes du thriller hollywoodien, Eastwood brosse des tableaux atypiques aux rythmes décalés. Cinéma de contre-pied, balancé comme un grand pied de nez au polar contemporain. Le talent d'Eastwood, c'est de rester captivant d'un générique à l'autre en traitant l'action cinématographique habituellement en vigueur dans le thriller comme une cocotte de papier.

Quelques constantes émergent: un flic vieillissant, une belle femme, d'anciens collègues policiers jaloux et grincheux, prêts à mordre ce rival imbattable. Mais surtout, un rapport très particulier entre le flic et le criminel, écartelé mais quasi fusionnel. Chacun semble trouver dans l'existence de l'autre le sens de sa propre vie. Il aurait été intéressant qu'Eastwood développe davantage encore cet étonnant paradoxe (à l'image de Melville qui n'abordait le sujet que comme une célébration liturgique).

De même, le thème du sang (celui qui irrigue la vie et garde temporairement la mort à distance), aurait pu faire éclore une réflexion plus intérieure, plus profonde. Mais les relations de McCaleb - avec sa nouvelle compagne, avec l'enfant de Gloria, avec sa thérapeute - à travers lesquelles une telle densité aurait pu croître, en restent à des échanges somme toute terriblement superficiels.





Clint Eastwood



Acteur et cinéaste américain né en 1930, Clint Eastwood a d'abord été confiné dans des rôles mineurs. Il se fera un nom avec les westerns de Sergio Leone et la série de l'inspecteur Harry. Dès 1971, il passe à la réalisation, affirmant son ambition d'auteur tout en confortant auprès du public son image de marque, celle d'une grande présence physique s'accompagnant d'un regard personnel et sensible sur le monde."

Ancien membre