Profil

L'édito de Georges Blanc - Nos coups de cœur de l’an passé

Le 10 janvier 2018

Durant les douze mois écoulés, nous avons visionné un peu plus de 370 films. Vous en retrouvez les références dans l’index proposé en dernières pages de ce numéro. 18 de ces réalisations ont gagné les faveurs de nos rédacteurs en obtenant une moyenne supérieure à 16, sur notre échelle de 20. Ce sont par ordre alphabétique:

  • La Belle et la meute, Tunisie
  • Ce qui nous lie, France
  • Cherchez la femme, France
  • Dancer, Royaume-Uni
  • Et les mistrals gagnants, France
  • Faute d’amour, Russie
  • Favela Olímpica, Suisse
  • Le Grand Méchant Renard et autres contes, France
  • I Am Not Your Negro, Haïti
  • Los Perros, Chili
  • Lumière! L’aventure commence, France
  • L’Opéra de Paris, Suisse
  • L’Ordre divin, Suisse
  • Patients, France
  • Le Ruisseau, le pré vert et le doux visage, Egypte
  • Silence, USA
  • Un homme intègre, Iran
  • Voyage à travers le cinéma français, France

Si, sans surprise, les réalisations françaises sont les plus représentées dans notre palmarès, on y notera avec plaisir la présence de trois films suisses, parmi lesquels L’Ordre divin, cette surprenante comédie qui relate l’accession des femmes helvètes au droit de vote, un film sorti d’ailleurs avec succès en France sous le titre Les Conquérantes.

La présence dans notre liste d’une seule réalisation américaine surprend alors que l’étonnante et intéressante découverte réside dans le fait que près de la moitié de notre sélection est composée de documentaires! Serait-ce qu’enfin et avec bonheur ce genre de films émergerait de l’anonymat dans lequel il était trop souvent confiné?

Dans un édito de février dernier, Antoine Rochat se permettait cette question: «Qu’est-ce qu’un bon film?» Il relevait à cet égard que six pistes, six critères, répondaient à cette question. En prenant connaissance la semaine dernière de la liste des meilleures réalisations de l’an 2017 publiée par les Fiches du Cinéma, voici qu’un seul film se retrouve dans notre choix. Serait-ce bien que riches et diverses sont les appréciations propres à cet art que nous prônons.

Fidèles lecteurs, nul doute que vous ferez en notre compagnie de belles découvertes cinématographiques en cette nouvelle année!

Georges Blanc