5768
critiques de films depuis 1999

Ecole buissonnière (L')

Bookmark and Share
Affiche
acheter le film sur Amazon
Réalisé parNicolas Vanier
Pays de productionFrance
Année2017
Durée01:56
GenreComédie dramatique
Distributeur
ActeursFrançois Cluzet, Jean Scandel, Eric Elmosnino, François Berléand, Valérie Karsenti
N° Ciné-Feuilles777
Critique

Aventurier, écrivain, cinéaste, Nicolas Vanier est un homme attachant, qui défend des valeurs sûres telles que l’amitié, la loyauté, l’amour de la nature. Ses films sont empreints de cet état d’esprit; cela n’en fait pas des chefs-d’œuvre. Ainsi que le confirme ce nouveau titre, L’Ecole buissonnière, tout croustillant de bonnes intentions.

En 1930, Paul (Jean Scandel) est tiré de l’orphelinat par Célestine (Valérie Karsenti). Il vivra désormais avec elle et son mari Borel (Eric Elmosnino) dans les communs d’un manoir. Le Comte de la Fresnaye (François Berléand) possède un magnifique domaine dont Borel est le garde-chasse. Ce dernier est en guerre depuis toujours avec le braconnier Totoche (François Cluzet). C’est pourtant avec Totoche que Paul va apprendre à aimer la nature et découvrir petit à petit le secret dont il est une victime.

Voici un scénario parfaitement convenu, réplique de tant d’autres qui voient le bon triompher du mauvais, la modestie de l’arrogance, la simplicité de la richesse. La mise en scène n’offre pas davantage de surprise, tandis qu’une musique pompeuse assourdit trop souvent les sons naturels de la campagne.

Le film encense une vision passéiste, un peu comme celle de Jean Becker, par exemple dans Les Enfants du marais (1999). La nature y est magnifiée - voir les superbes images de la Sologne - et le public apprend de bon cœur les leçons de botanique et de zoologie que lui enseigne Totoche. Ainsi L’Ecole buissonnière peut-il être vu comme un film sur la transmission des connaissances. Toutefois, sa candeur lui fait du tort; son manque d’originalité le relègue dans la catégorie du divertissement.

Geneviève Praplan

Appréciations
NomNotes
Geneviève Praplan 9
Georges Blanc 11
Nadia Roch 13
Photos et bande annonce

Synopsis
Paris 1930. Paul n'a toujours eu qu'un seul et même horizon : les hauts murs de l'orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d'un vaste domaine en Sologne, l'enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d'une région souveraine et sauvage. 
© 2018 Ciné-Feuilles - Editeur : Médias-pro