5768
critiques de films depuis 1999

Editos, festivals et autres actualités

Vous êtes tous des critiques !

30 novembre 2016

«Qu’est-ce qu’il y a comme films à voir cette semaine ?»

La question est souvent posée au soussigné, qui commence par s’interroger : quels sont les bons films du moment ? Et – surtout - qu’en est-il des attentes de mon interlocuteur ? Donne-t-il la
priorité aux acteurs, à l’action, à l’émotion, au divertissement, au suspense ?

Lire la suite

Palmarès du Prix Farel 2016

27 octobre 2016

Le 26e Prix Farel, festival du film à thématique religieuse, s’est déroulé les 21, 22 et 23 octobre à Neuchâtel. Il a réuni de nombreux producteurs et réalisateurs du monde francophone international ainsi qu’un public nombreux. Le jury a primé des films particulièrement en phase avec l’actualité, qui font œuvre de mémoire et nous rappellent à nos responsabilités vis-à-vis des grands problèmes de l’heure. Il a aussi récompensé la poésie et l’art comme moyens d’accéder à la spiritualité.

ChoeursExil1Chœurs en exil, documentaire belge de Nathalie Rossetti et Turi Finochiaro reçoit le prix du jury pour les longs métrages. Grâce au vécu d’un couple de musiciens arméniens, Chœurs en exil montre qu’il est possible de se souvenir, réparer, et dépasser un traumatisme historique à travers une expérience esthétique totale.

Dans la catégorie moyens métrages, le Jury récompense Le balayeur à la rose de Nicole Weyer (Suisse). Il a été séduit par la délicatesse de ce portrait d’un balayeur poète qui nous rappelle avec grâce que pour vivre une vie « riche » point n’est besoin de grand chose, si ce n’est parfois d’un balai, d’une pelle et d’une rose. Ce film a également reçu le Prix du public 2016.

Djinns, les esprits de Patras de Jean-Jacques Cunnac (France) obtient le prix des courts métrages. Le jury souligne la qualité de cette œuvre et l’originalité de son sujet. «Un lieu où vivre»: c’est l’unique chose que demande un groupe de migrants afghans protagonistes de ce film troublant et spectral. Ce qu’ils trouvent en revanche, dans un édifice abandonné du port grec de Patras, ce sont des limbes identitaires, peuplées de fantômes qui les tourmentent, manifestations des traumatismes psychiques et spirituels de l’homme persécuté.

Pour la première fois, le Prix Farel a également décerné un prix à la catégorie fiction. C’est le film canadien La divine stratégie de Martin Forget et Eliot Laprise qui remporte la mise. Le jury a été séduit par cette œuvre, dénonciation paradoxale et ironique prédisant qu’au sein de l’Église les techniques deBlessureFrancaise1 marketing risquent de devenir LA solution à l’affaiblissement du sentiment religieux ; et, diaboliquement, le medium d’en devenir le message.

Le Jury a également attribué une mention au film Une blessure française de Valérie Manns (France). Il a récompensé l’originalité et la variété des matériaux de ce documentaire qui évoque l’une des persécutions religieuses les moins connues de l’Histoire, et la contribution du protestantisme à l’évolution de la société occidentale.

Le Jury international était composé de la critique de cinéma française Nicole Vercueil, la psychologue suisse Denise Spörri, Gianluca Arnone rédatcuer en chef d’une revue italienne dédiée au cinéma, du réalisateur et producteur suisse Nasser Bakhti et était présidé par l’écrivaine et cinéaste suisse Dominique de Rivaz.

Les séries télévisées font un carton

19 octobre 2016

On assiste aujourd’hui à un véritable engouement pour certaines séries télévisées, au point qu’elles font de l’ombre au cinéma et leur ravissent des spectateurs. Je l’avoue : pour rien au monde, même pas une invitation à voir un film en salle

Lire la suite

Cheminements cinématographiques

07 octobre 2016

Le cinéma comme ouverture sur un ailleurs – imaginaire, géographique, culturel – n’est pas une idée particulièrement nouvelle. Lors des débuts du cinématographe, les frères Lumières envoyaient déjà leurs opérateurs aux quatres coins du monde. Les fantaisies oniriques, intimement liées aux avancées scientifico-médicales de l’époque, ont été au centre de nombreux films du tournant du XIXe siècle.

Lire la suite

Et si c’était à refaire ?

22 septembre 2016

Actuellement, deux grosses productions proposent une nouvelle version de films qui défièrent le box office. Timur Bekmambetov propose la sixième version de Ben-Hur, alors que Les Sept mercenaires sont de retour. Donc, pas de doute, les remakes ont la côte. Toutefois, si les cas de figures semblent analogues, il en existe au moins cinq variantes.

Lire la suite

Prix Interfilm à La Mostra de Venise

17 septembre 2016

Lors du récent Festival  de cinéma de La Mostra (Venise 2016), le jury INTERFILM était composé de sa présidente Johanna Haberer (Allemagne ), Tiago Ignacio Branchini (Italie), Ivan Madeo (Suisse) et de Denyse Muller (France). Ce jury a décerné son 6e Prix destiné à promouvoir le dialogue interreligieux à :

Lire la suite

Sites internet, blogs et critiques de films

08 septembre 2016

Le cinéma, on le sait, se transforme rapidement. On tourne un film avec son téléphone portable (LowCost (Claude Jutra) - L. Baier), ou en faisant étalage de tous les procédés numériques (Jason Bourne - P. Greengrass), tandis que des distributeurs vous offrent un film completsur votre ordinateur avant même sa sortie en salle (Lights out - D.F. Sandberg)…

Lire la suite

Bonne rentrée cinématographique !

26 août 2016

Après avoir été envahis cet été par les super héros et autres blockbusters qui - il faut bien le dire - n'étaient guère passionnants, la rentrée s'annonce (heureusement!) riche en événements.

Lire la suite

Prix du Jury oecuménique au Festival de Locarno 2016

16 août 2016

Le Jury oecuménique au Festival de Locarno 2017 était composé de Werner Schneider-Quindeau (Allemagne), président, Paul Block (Etats-Unis), Walter Chikwendu Ihejirika (Nigeria), Charles Martig (Switzerland) et Martina Schmidt (Suisse).

Lire la suite

Echos du Festival de la Rochelle 2016

15 août 2016

Comme chaque année, ce festival, qui s'est déroulé du 1er au 10 juillet, a proposé un programme fait pour les cinéphiles, heureux de se retrouver dans une atmosphère familiale. En effet, le festival de La Rochelle offre la possibilité de rencontres et de découvertes, sans concours ni palmarès… simplement le bonheur de partager sa passion du 7ème art.

Lire la suite

© 2018 Ciné-Feuilles - Editeur : Médias-pro